[Test] Yakuza Like a Dragon

Faites place, faites place, l’histoire de Kazuma Kiryu est terminé, voici venir Ichiban Kasuga dans une toute nouvelle aventure de Yakuza.
Et outre le personnage principal, il n’y a pas que ça qui change, vous voici dans un RPG au tour par tour.
Exit donc le système de combat que l’on a eu durant 7 épisodes et un spin-off, vous voici désormais dans un nouveau système de jeu parti à la base d’un simple poisson d’Avril !
De plus c’est le premier épisode de la série principale à enfin être traduit en Français !

Graphiquement nous sommes toujours sur le Dragon Engine, moteur que l’on côtoie depuis le 6ème épisode déjà sorti fin 2016.
Le jeu n’en demeure pas moins beau pour autant mais l’on se retrouve un peu avec certains effets assez disgracieux malheureusement.
Les quartiers de Yokohama de nuit n’en reste pas moins assez joli et les 60fps permettent d’apprécier encore plus le rendu de la ville ( sur PC, malheureusement c’est une autre histoire sur console…)

Vous ne serez pas seul dans votre quête

Qui dit tour par tour dit RPG (enfin non mais je n’ai pas souvenir d’un jeu au tour par tour n’incluant pas d’éléments de jeu de rôle)
Pour imbriquer cette mécanique dans l’univers de la série Yakuza, les développeurs ont utilisés comme excuse le fanboyisme invétéré d’Ichiban pour la série Dragon Quest.
on se retrouve donc avec un tour par tour respectant les codes du genre en les remettant au goût du jour.
Il n’y a qu’à voir les différentes invocations complètement barré pour se faire une idée de l’esprit de ce 7ème épisode de la série.
Vous serez donc amener à évoluer en engrangeant de l’expérience et en montant de niveau avec changement de classe pour vous spécialiser au mieux.
Petit problème à mon sens, vous risquez parfois cependant d’enchainer les ennemis pour augmenter de niveau afin de pouvoir avancer dans votre progression

Si vous étiez fan des activités annexes des précédents épisodes, ne vous inquiétez pas, vous serez bien servi encore cette fois.
Entre les salles d’arcades, les mini jeux, le karaoké, bref vous serez servis et vous en aurez pour votre argent !
Comptez une quarantaine d’heures pour venir à bout de l’aventure principale, plus du double pour le compléter à 100%

Yakuza Like a Dragon se ré-invente pour nous offrir un dernier épisode assez magistrale.
Fun et amusant, le jeu s’avère aussi riche que décalé
Pour tout les fans de RPG ou du Japon, foncez sans aucun regrets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.