«

»

Fév 27

[Test] Tearaway

Review of: Tearaway

Reviewed by:
Rating:
4
On 27 février 2014
Last modified:23 août 2014

Summary:

Tearaway

Tearaway, c’est la nouvelle petite pépite du studio Media Molecule à qui l’on doit l’excellente série des Little Big Planet ! Vous savez, ces jeux où l’imagination et la création sont les maîtres mots.
Eh bien Media Molecule a donc remis le couvert et nous a pondu ce petit Tearaway sur la très bonne PSVita (oui, je le pense sincèrement !).
Mais ce jeu vaut-il vraiment le coup ? Est-ce encore un pari réussi pour le studio ? La réponse est dans ce test.

Little Big Planet faisait parti d’un genre de jeux rafraichissant et assez ambitieux car il permettait de créer et de partager avec le monde entier ses propres créations.
Le 2ème épisode de la série allait encore plus loin et permettait de créer des mini films ainsi que des jeux à part entière.
Et Media Molecule l’a bien démontré, leur véritable force est de créer des jeux à ambition artistique et créative. C’est donc ainsi que Tearaway fut créé sur PSVita.

Tearaway c’est un jeu à l’ambition résolument créative.
Tout d’abord, on se trouve dans un monde composé essentiellement de papier, aussi bien dans les décors que sur les personnages, ce qui apporte un cachet certain.
C’est donc grâce à ce postulat de base que vous pourrez personnaliser votre petit personnage ; un iota qui pourra arborer vos plus beau dessins ou encore vos plus belles photos.
La PSVita possédant deux appareils photo, vous pourrez aisément inclure tout les éléments issus de vos désirs dans le jeu.

La patte artistique de Tearaway est indéniablement magnifique

La patte artistique de Tearaway est indéniablement belle

Les fonctions tactiles de la console sont également mises à l’honneur avec l’écran avant mais aussi avec la surface tactile arrière.
Et ces fonctionnalités tactiles vous permettront « d’entrer » dans le jeu littéralement !
Car vous êtes une sorte de divinité dans le jeu, votre visage est capturé en temps réel grâce à l’appareil photo avant et reflété sur le soleil du jeu.
On vous considère donc comme une divinité et vous devrez aider Iota dans son aventure.
Certains passages vous amèneront à appuyer sur la surface tactile arrière, une représentation de votre doigt jaillira donc directement dans le jeu pour, par exemple, surélever une plateforme ou vaincre quelques ennemis !

L'utilisation de l'écran tactile est omniprésente, ici pour rebondir grâce aux trampolines

L’utilisation de l’écran tactile est omniprésente, ici pour rebondir grâce aux trampolines

Concernant la bande son, là encore c’est du tout bon, au même titre que les graphismes du jeu.
Des thèmes tantôt rythmés tantôt plus calmes, tous s’adaptant parfaitement à l’ambiance de l’action et du lieu !
Graphiquement, le jeu se veut très coloré et varié, on voyage énormément avec Iota et c’est un réel plaisir.
Seul quelques soucis de maniabilité viennent entacher le tableau, du fait de l’utilisation des fonctionnalités tactiles et physiques devant être employées, parfois, en même temps ce qui rend les contrôles quelque peu laborieux.

En conclusion, Tearaway est un excellent jeu PSVita !
Il combine toutes les fonctionnalités de celle-ci en proposant une aventure riche, personnalisable et enchanteresse.
Dépaysant, amusant, surprenant, tels sont les adjectifs qui qualifient Tearaway et qui en font un indispensable de la petite console de Sony.

Au sujet de l'auteur

kevryu

Gamer, Blogueur, Animateur Radio et être humain accessoirement, bienvenue sur mon blog !
J'ai commencé ce blog en Novembre 2011 et il ne cesse de grandir et de s'améliorer grâce à vous, merci !
Côté personnel, je tente de poursuivre des études de Communication afin de devenir Représentant Presse ou bien Community Manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *