«

»

Août 24

[Test] Saints Row IV

Review of: Saints Row IV

Reviewed by:
Rating:
4
On 24 août 2013
Last modified:21 mai 2014

Summary:

saints_row_4-wide

Les Saints ont fait en l’espace de quelques années, une ascension sociale fulgurante.
Tout d’abord rois de leur petite ville de Stillwater puis celle de Steelport et maintenant Président des Etats-Unis !
Non, rien sur Terre ne semble les arrêter sauf peut-être des Aliens venus envahir la planète en attaquant plus particulièrement la Maison Blanche, nouvelle résidence des Saints.
Mais si vous connaissez la série, vous savez qu’ils ne vont pas se laisser faire et que ça va chier sévère pour les Aliens !

De la poudre blanche à la Maison Blanche !

De la poudre blanche à la Maison Blanche !

Enfin pas tout de suite car pour l’heure, vous vous êtes faits capturés comme des bleus et êtes transportés dans une simulation virtuelle de la ville de Steelport.
Et qui dit ville virtuelle dit que rien n’est vrai et donc que tout est permis (© Assassin’s Creed).
Vous allez donc vous retrouver avec bon nombre de super pouvoirs dont la possibilité de courir à une vitesse fulgurante ou de faire des sauts hallucinants dans toute la ville.
Les développeurs ont laissé une part GIGANTESQUE de fun et de What The Fuck ?!, élément qui est d’ailleurs propre à la série et qui permet de la dissocier de la franchise des GTA.
Et là on prend son pied à sauter, à courir et à tout détruire sur son passage tout en remplissant bon nombre de quêtes annexes toutes les plus délirantes les unes que les autres avec par exemple la poupée de chiffon qui vous force à engendrer le plus de dégâts sur votre propre personne afin de gagner le plus d’argent possible et au mieux remporter la médaille d’or.
Ces quêtes, outre leur aspect facultatif vous permettent de gagner de l’argent, de monter de niveaux, de débloquer de nouvelles armes mais aussi et surtout à débloquer de nouvelles compétences, tant au niveau des armes qu’au niveau des combats.
Vous devrez également récolter des « clusters », données de la simulation corrompues qui une fois absorbées vous permettront d’améliorer vos pouvoirs et vous rendent ainsi plus puissant !

Si vous voyez la lumière, foncez !

Si vous voyez la lumière, foncez !

Viens bien entendu la campagne principale et vous arrivez aux abords d’une vingtaines d’heures de jeu sans compter le mode Coop qui vous permettra de jouer avec un ami et de semer le chaos dans le Steelport virtuelle.
Les missions qui vous attendent sont toutes plus folles les unes que les autres et attendez-vous à des éclats de rires très fréquents tant les situations peuvent être loufoques !
De plus, vous aurez la possibilité de créer votre personnage de la tête aux pieds (et même du sexe) ainsi que la voix afin d’en faire une caricature de super-héros ou tout simplement un personnage qui vous ressemble.
Vous pourrez également importer les personnages créés par d’autres personnes via le net ou tout simplement reprendre votre personnage tel qu’il était dans Saints Row The Third.

Pour les Saints, le Code de la Route n'existe pas.

Pour les Saints, le Code de la Route n’existe pas.

Outre l’importation de personnages du précédent opus, le jeu lui emprunte aussi beaucoup d’autres choses tel que le terrain de jeu Steelport, ainsi que les graphismes ayant subi une légère amélioration mais rien de bien conséquent.
Ceci n’est pas étonnant sachant qu’à la base, le jeu devait être une grosse extension de Saints Row The Third mais est devenu par la suite un jeu à part entière, dû à l’ambition des développeurs.
Quant à la bande-son, celle-ci se révèle très variée et devrait convenir aux férus de Rock et de Rap entre autre.
Mention spéciale aux doublages très réussis avec de grands noms tel que Troy Baker (Joel dans The Last of Us) Nolan North (Nathan Drake dans Uncharted) Keith David (Capitaine Anderson dans Mass Effect) et Neil Patrick harris (Barney Stinson dans How I Met Your Mother).

Aller plus haut !!!

Aller plus haut !!!

Saints Row IV continue donc dans sa lancée du n’importe quoi à outrance et ça fonctionne !
Malgré quelques ressemblances avec le précédent opus, grandement dû au terrain de jeu, on s’amuse et on prend du plaisir à effectuer toutes les tâches qui nous sont confiées.
Suivre l’évolution de la quête principale est un réel plaisir et un grand moment de rigolade.
Si vous voulez un jeu qui ne se prend pas au sérieux et part dans le délire le plus total, n’hésitez plus : Saints Row IV est là !

Au sujet de l'auteur

kevryu

Gamer, Blogueur, Animateur Radio et être humain accessoirement, bienvenue sur mon blog !
J'ai commencé ce blog en Novembre 2011 et il ne cesse de grandir et de s'améliorer grâce à vous, merci !
Côté personnel, je tente de poursuivre des études de Communication afin de devenir Représentant Presse ou bien Community Manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *