«

»

Oct 07

[Test] Quantum Break

Review of: Quantum Break

Reviewed by:
Rating:
4
On 7 octobre 2016
Last modified:17 janvier 2017

Summary:

Quantum Break est enfin dispo sur Steam ! Voici le test sur Kevryu | Blogueur & Gamer

Quantum Break cover

Le talent du studio Remedy n’est plus à prouver.
Après le mythique Max Payne et le génialissime Alan Wake, les développeurs nous pondent cette fois une nouvelle exclusivité Microsoft (console et PC) Quantum Break.
Leur dernière production est-elle donc toujours aussi bonne ou est-ce une déception ? On va voir ça dans ce test !

La fin du temps est proche !
Paul Serene invite Jack Joyce à le rejoindre dans l’université dans laquelle il travaille afin de lui montrer sa dernière invention, une machine permettant de se déplacer dans le temps !
Problème, rien ne se passe comme prévu, Paul disparait et Jack se retrouve exposé à des particules temporelles appelés Chronon qui lui confère des « pouvoirs » lui permettant d’avoir une influence sur le temps.
Comme d’habitude je n’irais pas plus loin dans la présentation du jeu, le spoil c’est le mal m’voyez.

Toujours est-il que le lancement du jeu est intéressant et son scénario l’est tout autant même si, pour les habitués de scénario du genre, certaines ficelles narratives paraitront assez grosse et laisseront entrevoir certains clichés du voyage dans le temps.
Cela n’empêche pas d’avoir un univers cohérent et accrocheur mais c’est un peu dommage.
Vous aurez également une influence sur le jeu lors de chaque jonction séparant chaque acte du jeu, vous devrez faire un choix et celui-ci aura une influence sur le reste de l’aventure mais également sur la série live diffusé, là encore, entre chaque acte.
Celle-ci se révèle plutôt plaisante à suivre et enrichi le background du jeu ce qui n’est pas pour déplaire.

La série enrichi plutôt bien le background du jeu !

La série enrichi plutôt bien le background du jeu !

Côté Gameplay, on est sur du TPS plutôt classique à vrai dire.
Viser, shooter, se mettre à couvert pour recharger ou récupérer de la santé, bref rien de bien révolutionnaire.
Non l’originalité se trouvera plutôt du côté des pouvoirs de Jack qui vous permettront de dasher, provoquer une implosion en contractant le temps, créer un bouclier temporel etc…
Des pouvoirs que vous pourrez faire évoluer et améliorer en collectant des chronons disséminés dans chaque niveau.
Vous pourrez également collecter des éléments narratifs facultatifs vous permettant de creuser un peu plus l’univers du jeu.

Vous pouvez figer vos ennemis dans le temps !

Vous pouvez figer vos ennemis dans le temps !

La bande son s’avère plutôt plaisante même si plutôt en retrait, pas de fausses notes à déclarer.
Bon point également pour la VF qui est très correcte (mis à part Paul Serene, Thierry Wermuth ne me semble pas le choix optimal pour doubler Aidan Gillen), la VO ne sera pas nécessaire pour vous immerger dans Quantum Break.
Enfin, la durée de vie s’avère relativement correcte, comptez entre 7-8h pour terminer le jeu une première fois et en collectant la plupart des éléments du jeu.
La rejouabilité est présente dû aux choix fournis entre chaque acte.

En conclusion, Quantum Break c’est le jeu plaisant à jouer et à parcourir mais il ne restera pas dans nos mémoires.
Le scénario est sympa et le gameplay efficace mais il manque ce côté « Wahou » qu’a pu donner Alan Wake.
Venant de Remedy c’est plutôt dommage, on aurait pu s’attendre à quelque chose de beaucoup plus marquant.
Embêtant mais pas rédhibitoire, Quantum Break s’en sort donc plutôt bien et vous procurera tout ce que vous attendez de lui : Un divertissement agréable à suivre et un show de qualité.

Au sujet de l'auteur

kevryu

Gamer, Blogueur, Animateur Radio et être humain accessoirement, bienvenue sur mon blog !
J'ai commencé ce blog en Novembre 2011 et il ne cesse de grandir et de s'améliorer grâce à vous, merci !
Côté personnel, je tente de poursuivre des études de Communication afin de devenir Représentant Presse ou bien Community Manager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *