«

»

Mai 15

[Test] Ninja Gaiden 3 Razor’s Edge

Ninja Gaiden 3 Razor's Edge

Il est de retour, le grand Ryu Hayabusa et sa classe folle !
Et dans une version améliorée qui plus est car pour le rappel, la version originale du 3ème épisode c’était faite fusillée pour sa trop grande simplicité et son contenu assez maigre.
Cette version remaniée corrige-t-elle les défauts de l’opus original ? Et bien je n’en sais rien car je n’ai pas joué à la version originale !

Étant adepte de la série des Ninja Gaiden, j’ai toujours pu remarquer, apprécier et subir la difficulté « légendaire » de la série.
Autant vous dire que cet épisode l’est toujours autant !
Avec des vagues d’ennemis parfois innombrables, d’autres très imposants, tous ont en commun une soif de sang inextinguible et veulent vraiment vous faire la peau. Pour cela, ils sont prêt à tout !
Le Gameplay est donc comme toujours très dynamique, vos réflexes et votre agilité seront  de ce fait à nouveau mis à rude épreuve.
L’ajout de nouvelles armes est aussi très appréciable et vous permettront d’enchainer les combos avec style et classe !
Car il me semble que la version originale ne possédait que l’épée de base.

2 pièces du Boucher ! NG3RE

Comme d’habitude avec la série, les graphismes sont très jolis bien qu’ils soient un peu décevants en comparaison à ceux de Dead or Alive 5.
Il faut cependant prendre en compte que le jeu a plus d’un an et ça reste très très bon, même encore aujourd’hui.
Vous aurez l’occasion de voyager dans différentes régions du monde, de Londres au désert de Rub Al-Khali, ainsi que Paris !
Les décors seront donc assez variés et pas une fois nous n’avons la sensation de traverser les mêmes environnements.

Scénaristiquement, ça ne vole pas très haut mais ça n’a jamais été la force de Ninja Gaiden.
En résumé, Ryu est atteint par une malédiction qui consume son bras tout d’abord puis tout son être par la suite.
La durée de vie se situe aux alentours de huit heures en mode normal, tout cela peut évidemment varier en fonction du niveau de difficulté et de votre aisance, manette en main.
Plusieurs modes ont été ajoutés comme le Mode Défi Chapitre qui vous permettra de contrôler Momiji et Kasumi durant les missions de la quête principale à la différence près que, comme le nom l’indique votre performance sera chronométrée, ce vous obligera à effectuer le meilleur score.
Enfin, Ayane est-elle aussi jouable dans la campagne principale et ajoute quelques niveaux en plus.

Heyy Sexy Lady ! NG3RE

En définitif, ce Ninja Gaiden 3 Razor’s Edge est un très bon opus qui semble rattraper les erreurs de la version originale.
Toujours aussi vif et nerveux, Ryu et sa classe folle vous donneront autant de fun qu’à l’habitude.
Et ceci s’adresse bien entendu aussi bien aux fans qu’aux nouveaux venus de la franchise !

A noter que la version testée est une version PS3

Au sujet de l'auteur

kevryu

Gamer, Blogueur, Animateur Radio et être humain accessoirement, bienvenue sur mon blog !
J'ai commencé ce blog en Novembre 2011 et il ne cesse de grandir et de s'améliorer grâce à vous, merci !
Côté personnel, je tente de poursuivre des études de Communication afin de devenir Représentant Presse ou bien Community Manager.

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Akira

    Ahah, on sent que le trailer a vraiment été orienté Youtube avec l’image en pleine séance de massage pour attirer l’œil des joueurs :p !

    1. kevryu

      Ah bah forcément, faut attirer du mâle débordant de testostérone :p

  2. Akira

    Tu m’étonnes, c’est une tactique gagnante en tout cas ^^ »

  3. Marissa

    J’ai vraiment adoré Ninja Gaiden 3 Razor’s Edge, et ce n’est pas le trailer qui m’a donné envie d’y jouer 😉

    1. kevryu

      Haha oui en dépit de ce côté sexy dans une partie du trailer, le jeu est vraiment très bon (Et très difficile !)

      1. Akira

        J’ai eu l’occasion d’y jouer a la Paris Games Week l’année dernière (salon pas terrible au passage … même si j’y retournerai pour la communauté) et on passait plus de temps mort que vivant x).

        1. kevryu

          Je confirme, la PGW 2012 était pas terrible en comparaison de celle de 2011..
          Et c’est le principe même de la série, un Gameplay nerveux, dynamique et exigeant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *